Le premier bagad a vu le jour en 1947 à CARHAIX dans le Finistère grâce à Polig MONJARRET. Cette formation regroupait au départ des cheminots, qui pratiquaient en amateur la bombarde, le binioù, le tambour mais aussi la flûte, la clarinette et autres instruments des « cliques ». Puis cette « clique bretonne » fut inspirée par les Pipe-Bands écossais (composés de deux pupitres : cornemuses et batteries), auxquels fût ajouté un pupitre de bombardes. Ainsi, de fil en aiguille, le 20ème siècle a vu naître de nombreuses formations sur ce modèle. L’ensemble représente aujourd’hui une centaine de bagadoù, dont certains résident loin de Bretagne, répartis en cinq catégories de niveaux. La première regroupe les meilleures formations et la cinquième des groupes souvent jeunes. Chaque formation s’efforce de monter dans la catégorie supérieure ou d’être sacré « Champion de Bretagne ». Leur action depuis plus de 50 ans a été un des éléments moteurs du renouveau culturel et identitaire des Bretons. Ils ont été suivis dans ce chemin par les chanteurs, cercles celtiques, groupes musicaux… pour être enfin reconnus jusque dans le monde économique !